L'Absinthe

A la fin du XVIII° siècle, une rebouteuse Suisse, la mère Henriot, avait mis au point la première recette d'absinthe qui était un breuvage médicinal aux propriétés curative stomacale. La liqueur d'absinthe comprenait anis, mélisse et camomille.
En 1797, Daniel Henri Dubied et son gendre Henri Louis Pernod, artisans du même village du Val-de-Travers, ouvrirent la première distillerie d'absinthe à Couvet.
En 1830, les soldats français colonisent l'Algérie. Les "majors" leur recommandent de diluer quelques gouttes d'absinthe dans l'eau pour faire passer les désagréments de la dysenterie. Les soldats s'aperçoivent des autres avantages de cette boisson assez rapidement et la populariseront à Paris lors de leur retour.
L'absinthe aussi appelée fée verte, en raison de sa couleur verte une fois diluée, connut un vif succès au XIXe siècle, mais elle fut accusée de provoquer de graves intoxications.
Dès 1875, les ligues antialcooliques, les syndicats, les curés, les médecins, la presse, se mobilisent contre l'absinthe.
En 1907, une grande manifestation a lieu à Paris rassemblant les viticulteurs et les ligues anti-alcooliques. Leur mot d'ordre : "Tous pour le vin, contre l'absinthe".
En 1908, le groupe antialcoolique qui s'est constitué au Sénat veut faire voter trois mesures qui conduisent à l'interdiction de la fée verte en France.
L'absinthe est « ré -autorisée » en France en 1998 grâce à l'application d'un décret européen!

Mais la loi française du 15 Mars 1915 qui interdit aux distilleries d'apposer sur leurs étiquettes le mot Absinthe. Cela équivaut à qualifier leurs absinthes de "spiritueux aromatisés aux plantes d'absinthe" et à ne pas appeler un chat, un chat.
Cela peut sembler anecdotique mais aux yeux des profanes de tels produits leur apparaissent comme "faux" alors qu'ils sont fidèles dans leur fabrication aux absitnhe d'avant l'interdiction!

L'Absinthe

Veuillez nous excuser pour le désagrément.

Effectuez une nouvelle recherche